• Swiss Youth for Climate

What ambition?

J10 : Le curseur de l’ambition




Hier, on vous parlait du fameux seuil de 1.5°C qui a pris de plus en plus d’importance dans les négociations. Dans la dernière version de l’Accord de Paris qui a été publiée aujourd’hui, trois options se dégagent pour ce qui est de l’objectif de température :

(1) rester en-dessous de 2°C

(2) rester bien en-dessous de 2°C et poursuivre nos efforts pour rester en-dessous de 1.5°C

(3) rester en-dessous de 1.5°C

Comme on vous l’expliquait mardi, 1.5°C c’est bien beau, mais il est impératif que cet objectif de température soit soutenu par un objectif de réductions des émissions de GES (autrement dit de mitigation) concret, quantifié et ambitieux. C’est le cas dans l’Option 1 de l’Article 3.1. Mais l’ombre de l’Option 2, purement qualitative et peu ambitieuse, plane sur les négociations. Les quelques pays défenseurs des énergies fossiles, menés par l’Arabie Saoudite (dont l’économie dépend presque exclusivement du pétrole qui se trouve en abondance sous ses pieds et qui est d’ailleurs représenté à Paris par son Ministre… du pétrole et des ressources naturelles!), vont mettre une pression d’enfer pour faire pencher la balance vers la deuxième option. Pour eux, pas question de laisser dans le texte des objectifs chiffrés (et donc plus contraignants), ni d’y inclure des termes spécifiques tels que "prix carbone", "énergies fossiles" ou "décarbonisation".

En attendant l’issue de cette COP21, une question se pose donc: est-ce que cela ferait sens d’incorporer un objectif de température ambitieux si la deuxième option est choisie pour l’objectif de réduction des émissions de GES ?

Viser 1.5°C sonnerait bien creux. Sans feuille de route (donc sans objectif de mitigation chiffré et ambitieux), l’objectif de température ne serait plus qu’un panneau d’indication: c’est par là qu’on veut aller. Comment on y va, on sait pas, mais c’est dans cette direction. Le danger, c’est de se perdre en route et de ne pas arriver à destination…



Ceux qui plaident pour les 1.5°C à tout prix, notamment la coalition à haute ambition (voir post d'hier), prétendent que plus l’objectif de température est ambitieux, plus le message sera fort et plus la température à laquelle on limitera le réchauffement climatique sera basse, même si ce n’est pas 1.5°C. C’est un peu comme en saut en longueur : il vaut mieux viser 5m et atteindre 4m que viser 4m et atteindre 3m.

Oui mais… Le risque est que l’Accord perde en crédibilité. Le mec qui te dit qu’il va sauter à 10m, tu le prends pas franchement au sérieux. Et bien là c’est pareil. Imaginez un peu la réaction des pouvoirs politiques, des entreprises et des populations à qui on va présenter cet objectif. Exemples possibles (confectionnés par nos soins):

- "De toute façon on va jamais arriver à rester en-dessous des 1.5°C, alors franchement votre Accord vous pouvez vous le mettre où je pense…"

- "Eh Michel, t’as entendu la nouvelle ? Cette bande de rêveurs veulent rester en-dessous de 1.5°C. Hahaha la bonne blague !"

- "Je croyais que l’Accord de Paris devait être un texte sérieux pour sauver notre planète, pas une espèce d’utopie complètement irréaliste !"

Bon ok, on est peut-être un peu cyniques, mais vous avez compris l’idée : inclure un objectif de température "trop ambitieux" risquerait de rendre le texte incohérent et donc peu crédible… Et on le répète, l’Accord de Paris doit avant tout constituer un message clair (et donc crédible) au reste du monde : l’ère des énergies fossiles est révolue, celle de la durabilité est arrivée.


Evidemment, avec un objectif de réduction des émissions de GES chiffré, on prendrait tout de suite le texte plus au sérieux. Un peu comme si le gars d’avant te disait qu’il est triple champion suisse junior de saut en longueur. Car soyons clairs : le vrai danger serait d’avoir un objectif de réduction des émissions pas assez ambitieux, et non pas d’avoir un objectif de température trop ambitieux. Limiter le réchauffement climatique à 1.5°C et ainsi permettre aux Etats insulaires de ne pas disparaître complètement sous les eaux ne peut moralement pas être considéré comme un objectif trop ambitieux…




0 views

© 2019 Swiss Youth for Climate. Background Matterhorn Photo by: Patricia Cottier ©

  • Facebook Social Icon
  • Twitter
  • Instagram